top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Mégean

Les intelligences artificielles bouleversent le secteur du tourisme



A l’instar des autres secteurs d’activités, les acteurs du tourisme découvrent avec un intérêt grandissant les vertus de l’intelligence artificielle pour développer leur activité. A la veille de l’été, voici un tour d’horizon des cas usages pratiques et des innovations les plus courantes...


Le tourisme en France aurait débuté vers 1760, lorsque des aristocrates anglais sont arrivés à Hyères en hiver pour profiter d’un climat favorable (on les comprend). C’est le "Grand Tour" de l’époque qui a donné son nom au tourisme.

Le chemin de fer, qui s'est développé à partir de 1850, a largement contribué à l’essor de la pratique touristique et les congés payés, instaurés en 1936, ont permis sa démocratisation et ont posé les bases du tourisme de masse qui a connu une accélération extraordinaire dans les années 1960.


De nos jours, les progrès technologiques transforment le tourisme en profondeur. Le web et l'IA ont un impact majeur sur le secteur. En 2022, la France a accueilli 75 millions de touristes internationaux qui ont généré 57,9 milliards d'euros de recettes (Ministère de l'économie et des finances). Un secteur stratégique pour notre pays.


Les professionnels du tourisme ont très rapidement compris l’intérêt du web pour la promotion et la vente de leurs offres.  La plateformisation de l’économie a impacté le secteur de plein fouet. Après les sites de voyage, on a vu apparaître les comparateurs de prix puis, la désintermédiation. Aujourd’hui, c’est l’intelligence artificielle qui bouleverse le secteur. 


Focus sur 6 cas d’usage appliqués de l’intelligence artificielle dans le secteur touristique :


  • La pratique du revenu management 

Le revenu management (revenue management en anglais) est une stratégie de gestion des prix visant à maximiser les revenus de l’hôtelier ou du transporteur. Le revenu management est une stratégie de gestion des prix dynamique qui vise à maximiser les revenus en adaptant constamment la tarification en fonction de l'offre et de la demande sur le marché. Concrètement, en augmentent leurs prix pendant les périodes de forte demande et en offrant des remises pendant les périodes creuses. Cela permet de maintenir un taux d'occupation élevé et d'optimiser les revenus de l’hôtelier ou du transporteur.

 

  • L’utilisation d’agents conversationnels

L’automatisation de la relation « hôte - touriste » est également à l’ordre du jour grâce, notamment, à l’utilisation d’agents conversationnels hybrides - moteur de règles + intelligence artificielle. Cette solution permet de garder le contrôle et de sécuriser la qualité de l’interaction. De nombreux campings adoptent ces nouveaux outils permettant d'améliorer la relation client.


  • La planification du voyage assistée par ChatGPT

Expedia a développé un plugin en partenariat avec OpenAI pour permettre aux utilisateurs de ChatGPT de créer leur itinéraire de voyage directement dans le chatbot. Grâce à l'énorme quantité de données (70 pétaoctets) fournies par Expedia, ChatGPT peut recommander des activités, hôtels et vols adaptés aux préférences de l'utilisateur. Une fois l'itinéraire créé, l'IA redirige vers le site Expedia pour finaliser les réservations.


  • La fluidification du marché du travail dans le secteur touristique

Le tourisme représente environ 7,2% de la main-d'œuvre mondiale (d’après l’Organisation Internationale du Travail). Or, les contraintes associées à cette activité - larges plages horaires, horaires fractionnés, conditions de travail difficiles et généralement faiblement rémunérées - mettent le marché du travail sous tension dans ce secteur. Une initiative intéressante en France de la société Extracadabra permet, par exemple, la mise en relation des professionnels de l’hôtellerie et la restauration avec les « extras » qui viendront rapidement compléter les effectifs d’un établissement.


  • L’écoute et la connaissance de la nature

L’intelligence artificielle permet de réaliser des choses extraordinaires. Parmi celles-ci, on peut citer l'identification d'étoile, planètes ou constellation avec l’application PocketUniverse, l’identification d’un oiseau d’après son chant avec BirdNet ou l’identification d’une plante sur photo avec PlantNet. Attention toutefois a ne pas prendre pour argent comptant les résultats annoncés par l’appli. Dans certains domaines, L’IA fait des erreurs fatales. Les plus dramatiques concernent les applications spécialisées dans l’identification de champignons à partir de photos.


  • La recherche d’un tourisme durable (n’est-ce pas antinomique?)

Les solutions proposée par certaines start-ups intègrent de l’intelligence artificielle pour proposer un tourisme plus respectueux de l'environnement. C’est le cas de la solution GreenGo qui propose une sélection de plus de 10 000 logements éco-responsables qui, associés à un comparateur de transport, permet de s’orienter vers un tourisme plus « durable ».


Cette liste non exhaustive permet d’avoir un aperçu rapide d’utilisation concrète de l’intelligence artificielle par les professionnels du secteur du tourisme. Les cas d’usages potentiel sont très nombreux et seul un faible nombre d’entre-eux a été expérimenté à l’échelle. On peut d’ores et déjà constater des tendances de fonds avec l’utilisation massive de 2 capacités des intelligences artificielles : recommandation et ultra personnalisation.


Pour en savoir plus, contactez @omestra

Comments


bottom of page