top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Mégean

Les GPTs, « game changer » des directions administratives et financières des PME et des ETI

Dernière mise à jour : 9 janv.

Alors que les professionnels du chiffre se demandent depuis de nombreuses années comment intégrer plus rapidement les progrès technologiques, la profession, dans son ensemble, doit à présent se réformer en profondeur pour profiter de l’automatisation des tâches répétitives et proposer des services à forte valeur ajoutée. Cette question de plus en plus prégnante pourrait devenir existentielle…



Généralement regroupés dans une sorte de fourre-tout dénommé « structure », chapeautée par un(e) secrétaire général(e) ou DAF, de nombreux métiers sont soumis à un immense choc de productivité. On parle ici de la comptabilité, du contrôle de gestion, du risk management, des ressources humaines, de la formation, du juridique ou de l’office management. Ces métiers, historiquement très techniques et encadrés (notamment à cause du mille-feuille des réglementations), sont souvent considérés comme des centres de coûts par les dirigeants de PME ou ETI. Les progrès technologiques ne font qu’accentuer cette perception tant l’automatisation des processus, par l’intelligence artificielle notamment, devient efficace.


Pendant de nombreuses années, la profession s’est abritée derrière ses fournisseurs habituels de progiciels métiers pour innover technologiquement à travers les outils informatiques proposés par ces derniers. Cette posture a rendu la profession dépendante de la roadmap d’innovation de ses fournisseurs de solutions technologiques et a, en quelque sorte, perdu le contrôle de son destin. Dépendance sur les choix, les orientations techniques et les fonctionnalités prioritaires développées par d’autres.


Il est grand temps de reprendre la main sur l’innovation pour imaginer et mettre en œuvre les solutions les plus productives d’une part et, d’autre part imaginer la création de valeur additionnelle permise par ces nouveaux outils. En France, plusieurs centaines de milliers de salariés travaillent au service de la « structure » de l’entreprise.


Tout en maintenant une qualité de service irréprochable, il faut, dès à présent, travailler à une nouvelle création de valeur. Il y a urgence ! Dans le cas contraire, les effectifs seront mécaniquement réduits sous l’effet des gains de productivité.


L’intelligence artificielle apporte aujourd’hui un ensemble de solutions extrêmement performantes qui contribueront de plus en plus à l’automatisation et la création de valeur des métiers de la « structure ». Les capacités de computer vision de l’IA permettent d’automatiser la saisie comptable, les méthodes de clustering permettent de trier les CVs, des chatbots sont créés pour apporter des informations au personnel, les algorithmes de recommandations sont de plus en plus présents dans la GPEC, la formation devient adaptative, la détection des anomalies comptables est automatisée par l’IA, tout comme la rédaction des reporting (jusqu’à la mise en forme des powerpoint) ou l’optimisation de l’occupation des bureaux…


Courant novembre 2023, un an après le lancement de ChatGPT 3.5, OpenAI nous a proposé un nouvel outil : le GPT !


Le GPT est un chabot « sur mesure » entraîné sur vos propres données. L’interface ultra simplifiée permet aux non informaticiens (c’est-à-dire l’immense majorité des collaborateurs des PME/ETI) de préparer leurs assistants.


Nul besoin de maîtriser la technique du prompt ! Nul besoin d’être informaticien !


L’interface vous pose des questions dont les réponses vont permettre à ChatGPT de créer lui-même le prompt de votre GPT. Un GPT peut-être conçu pour votre usage unique ou pour celui de ceux qui disposeront du lien d’accès. Il peut également être mis à disposition de tous.


Le GPT est donc un assistant spécialisé dans un tâche spécifique et peut s’appuyer sur vos propres données (fichiers xls, word, règles métiers, etc…). Sa raison d’être peut aussi bien être la mise en forme de données que l’analyse de ces données, la synthèse, la rédaction des rapports ou la prédiction de cash par exemple. Le nombre de cas d’usages semble uniquement limité par notre imagination. Attention toutefois à la confidentialité des données !


Les GPT sont donc des assistants spécialisés dans une tâche et conçus par vous pour vous rendre un service précis.


La voici la source de création de valeur !


J’ai personnellement paramétré 6 GPTs la semaine dernière pour mon usage professionnel (omestra). Ça fonctionne très bien.


En tant que GPT Builder, OpenAI m’a écrit la semaine dernière pour me faire part (seulement une semaine après le lancement !) de nouvelles évolutions.


En ce qui concerne la suite, nous prévoyons maintenant de lancer le GPT Store au début de l'année prochaine. Alors que nous nous attendions à le sortir ce mois-ci, quelques choses inattendues nous ont occupés ! En attendant, nous aurons bientôt d'autres mises à jour intéressantes sur ChatGPT. Merci d'avoir investi du temps pour construire un GPT.


Chacun peut à présent créer ses propres assistants personnels et sur mesure. Il y a fort à parier que ces GPTs seront un jour regroupés dans ce qui deviendra votre propre assistant personnel.


Une révolution !

bottom of page