top of page
  • Photo du rédacteurOlivier Mégean

Que fait-on réellement avec ChatGPT et les IA génératives ?

Comment utilise-t-on les intelligences artificielles génératives ? Pour faire quoi ? La société Filtered a étudié le phénomène et ses résultats viennent d’être publiés dans la Harvard Business Review. Voici un résumé de l’étude et quelques éléments de décryptage….




Les cas d’usage de l'IA générative couvrent à présent un vaste domaine de la vie privée et professionnelle. Il y a près d’un an et demi, le grand public a fait connaissance avec ChatGPT. Depuis cette date, on assiste à l’apparition de quelques concurrents (Gemini, Mistral, Claude, …). Fin mars 2024, les IA génératives seraient utilisées par environ 10% des salariés de professions dites « intellectuelles » à travers le monde. Parmi ces utilisateurs, ChatGPT a aujourd’hui une part de marché globale de 60%.

 

Chaque jour, je rencontre des dirigeants d’entreprises qui s’interrogent sur le type d’usages des IA génératives qu’ils pourraient développer dans leur société. C’est assez logique car ChatGPT a été mis en marché sans manuel d’utilisation. Libre à chacun d’imaginer l’usage qu’il en fera. On assiste d’ailleurs, actuellement, à une différenciation de plus en plus nette entre les « initiés » et les « non-initiés ». La seconde catégorie étant très largement majoritaire.

 

Pour mener à bien cette étude, une centaine de catégories a été identifiée et qualifiée.


Six grands thèmes regroupent ces catégories et donnent une image assez claire et synthétique de la typologie des usages et de leur poids relatif :

 

• Assistance technique & dépannage (23%)

• Création & édition de contenu (22%)

• Soutien personnel & professionnel (17%)

• Apprentissage & éducation (15%)

• Créativité & loisirs (13%)

• Recherche, analyse & prise de décision (10%)

 

Ces résultats nous montrent que les usages couvrent aussi bien la sphère personnelle que professionnelle. Si votre entreprise a choisi une approche prudente ou restrictive, sachez que certains de vos collègues utilisent (quand même) ChatGPT.


Les pros l'utilisent avant tout pour générer des idées (de cadeau, de stratégie business, de titre pour un article, …). Ensuite, ils s'en servent pour rédiger des textes, développer du code informatique, des formules Excel ou bien échantillonner des données. La liste des cas d’usage ne va cesser de s'allonger suivant l’imagination et la créativité des utilisateurs.

 

La définition des cas d’usage : étape indispensable de l’intégration des IA génératives dans l’entreprise.

 

omestra anime très régulièrement des séances d’idéation pour identifier les cas d’usage IA qui pourront être les plus utiles à ses clients. Centrés sur le métier, ils ont pour objectif principal l’efficacité opérationnelle.


Pour imaginer tout ce que l'on pourrait faire avec une IA générative, l'approche la plus productive me semble être celle du Double Diamant développée en design thinking. Cette méthode, qui a largement fait la preuve de son efficacité permet d’établir la liste des cas d’usage qui devront ensuite être priorisés en fonction de leur rentabilité pour l’entreprise.

 

Si vous souhaitez identifier les cas d’usages des IA génératives pour votre entreprise, contactez @omestra


Comments


bottom of page